Interview, Podcast

Les étapes du parcours collaborateur, avec Brice Duthion

J’ai découvert Brice Duthion à travers les articles qu’il publie. Notamment sur la thématique du parcours collaborateur. 

Je dois dire que son travail m’a beaucoup aidé dans la préparation de mon sujet final du MOF (Meilleur Ouvrier de France).

Qui est Brice Duthion ?

C’est avant tout un amoureux du du voyage. Et un passionné de tourisme. 

Brice Duthion est manager de la filière tourisme – hospitalité – culture du Campus sud des métiers de la CCI Nice Côte d’Azur.
Il est également consultant et expert indépendant en tourisme, culture et développement territorial.

Il fait aussi partie de l’équipe des blogueurs du site etourisme.info, ainsi que pour TourMag.com. Deux médias que je consomme régulièrement. 

Enfin, Brice est membre fondateur des Francophonies de l’innovation touristique (FIT).

Il y aurait encore toute une liste de choses à ajouter à son parcours, mais j’ai choisi d’aller à l’essentiel pour notre propos.

Le parcours collaborateur, selon Brice Duthion

Vous l’avez compris, c’est sur ce sujet que j’ai tout d’abord voulu échanger avec Brice, suite à la lecture d’un de ses articles

La réflexion du parcours collaborateur est apparue dans le cadre d’un travail effectué par mon invité sur la symétrie des attentions. Cela consiste à donner la même importance au collaborateur qu’au client, là où historiquement le visiteur est à la place reine.

Les étapes du parcours collaborateur

J’ai voulu résumer les étapes décrites par Brice Duthion pendant notre entretien. Je les ai d’ailleurs utilisées pendant mon examen. 

  1. Se transformer. Réfléchir à la raison d’être de l’établissement. Se définir.
  2. Inspiration. L’entreprise doit inspirer le collaborateur, pas uniquement l’inverse. Par exemple en partageant le CV de l’entreprise. On retrouve ici la notion de symétrie des attentions.  
  3. Accueillance. Un terme ancien que l’on traduirait aujourd’hui par « onboarding ». Cela consiste à préparer l’arrivée de chacune et chacun dans l’entreprise.
  4. Pendant. L’idée est ici d’offrir toutes les conditions favorables à l’épanouissement du salarié. Aussi bien dans les services proposés que dans l’organisation du temps de travail.
  5. Après. La relation avec le collaborateur ne s’arrête pas à son départ. Maintenir la relation une fois l’entreprise quittée est souvent bénéfique pour cette dernière.

Génération Z et management

J’ai aussi voulu challenger mon invité sur ce sujet. Après avoir questionné Anthony Folliot, du haut de ses 21 ans, je trouvais intéressant d’avoir l’opinion d’un « dinosaure », pour reprendre ses termes, en la personne de Brice Duthion. 

Éviter les réflexions binaires

Ce n’est pas noir ou blanc, bon ou mal, selon mon invité. 

Cette génération a de juste revendications, telles que celles qui concernent le temps de travail. 

Il n’y a pas non plus de plan de carrière, pas d’évolution linéaire. Ce qui permet une certaine richesse dans le parcours, où la passion prend une place importante. 

En revanche, Brice note parfois un manque d’engagement professionnel de cette génération par rapport aux précédentes.

Changer les codes

Cette génération veut bouleverser les codes actuels, du travail notamment. Il faut accepter cette disruption et l’embrasser, en surfant sur la vague, notamment d’un point de vue management. 

Constat sur l’activité touristique en France depuis la pandémie

On est encore dans cette culture quantitative alors qu’il faudrait verser complètement vers le qualitatif. Aller encore davantage sur la notion d’expérience des visiteurs dans chacune des destinations - Brice Duthion

Comme le confirme Brice, d’un point de vue économique, l’activité a retrouvé les chiffres d’avant Covid.

En revanche, la question environnementale est centrale dans le tourisme, notamment en termes de consommation d’eau.

Le partage de l’eau entre habitants et visiteurs est un enjeu crucial pour l’avenir. Il est nécessaire d’adapter les infrastructures touristiques aux contraintes environnementales, particulièrement en matière d’hospitalité.

Le mythe du laquais

Si vous n’avez pas lu cet essai, je vous le recommande vivement. 

Il différencie la notion de « service », avec celle de « servitude », un sujet qui me tient à cœur. 

Le tourisme peut-il être durable ?

Brice m’a immédiatement repris lorsque j’ai utilisé le terme « durable », auquel il préfère « soutenable ». 

Cela signifie que quand on développe une activité économique, il faut qu’elle soit soutenable économiquement, sociétalement et environnementalement. Ceci en prenant en compte les problèmes de réchauffement climatique. 

Le tourisme, c’est la fin de l’innocence. Si on veut consommer, cela doit avoir un impact financier - Brice Duthion

Digital et tourisme, selon Brice Duthion

Le digital est une formidable ouverture sur le monde. C’est une nouvelle forme d’encyclopédie. 

L'intelligence artificielle

Elle va avoir un impact significatif sur la maîtrise des données, sur la proposition d’offre, aussi bien pour le client que côté ressources humaines. 

Nous avons notamment abordé avec mon invité la notion de régulation des flux touristiques qui pourrait être assistée par IA (Intelligence Artificielle).

Les livres

Si vous aimez les livres de voyage, vous voilà servi !

Les autres épisodes du Podcast cités

Pour contacter Brice Duthion

Le message aux Insiders

Mes chers Insiders, buvez à ma santé
Catégories
Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur vos réseaux sociaux !
Partager sur Facebook
Partager sur LinkedIn
Partager sur Twitter

D'autres contenus sur le même sujet...

Onboarding CHR

Comment réussir un onboarding en CHR ?

L’onboarding est une étape cruciale dans l’intégration des nouveaux collaborateurs. Il est essentiel de ne pas rater cette phase, car selon Work Hello (2021), un onboarding raté peut coûter jusqu’à 7000 euros à une entreprise.

Lire la suite »